Trois manips didactiques tangiblesau Jardin botanique

Ces trois dispositifs didactiques présentent trois « modèles » de biologie végétale aux lycéens de terminale scientifique. Intégrés au parcours pédagogique « Côté cours », ils permettent d'apprendre autrement au Jardin.

À l’invitation du Jardin botanique (Faculté des Sciences de la Vie), et soutenu par le programme Investissement d’Avenir (IdEx) de l’Université de Strasbourg, l’atelier de Didactique visuelle de la Haute école des arts du Rhin s’est engagé d’octobre 2015 à juin 2016 sur la conception et la réalisation d’un parcours didactique (signalétique, « manips », supports pédagogiques imprimé et en ligne) à destination des classes de terminale scientifique.

Dans le cadre du cours « Faîtes vos jeux au Jardin botanique » avec Charlet Denner, les étudiants ont conçu trois dispositifs didactiques à manipuler in situ par les lycéens.
Ces trois manips présentent des « modèles » de biologie végétale qui permettent pour l’un de comprendre la spéciation – Qui se ressemble s’assemble ?, pour l’autre la domestication – Les dompteurs de maïs, et pour le troisième la polyploïdisation – Savez-vous croiser les choux ?

Ces dispositifs didactiques ont été travaillés sous la direction technique de Paul Viala, architecte DPLG et concepteur de dispositifs muséographiques, durant une série de cinq workshops en atelier et finalisés dans les locaux de l’agence Milieux & Territoires à Paris.
Le système électronique de la manip sur la polyploïdisation a été réalisé par Yves Gergereau, manipeur/automaticien, les étudiants ont de surcroît bénéficié d’un workshop animé par ce dernier autour des technologies Arduino.

Chacune de ces manips a investi une mécanique ludique particulière.

l’enquête pour la spéciation ;

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

le jeu d’habileté pour la domestication ;

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

le casse-tête pour la polyploïdisation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’objectif de ce cours a été d’explorer les potentialités d’une approche ludique et expérimentale associant une pédagogie interactive à une manipulation physique pour l’apprentissage de contenus scientifiques complexes.
Les étudiants ont intégré et figuré sous la responsabilité scientifique de l’équipe du Jardin botanique des notions botaniques précises et documentées. Ils ont dû tenir un équilibre subtil entre la part de jeu propre à ces dispositifs tangibles et un propos savant mis en œuvre dans une démarche d’apprentissage évaluable.
Ces manips ne se substituent pas à l’observation des plantes de références mais au contraire la stimulent in situ.

logos_jardin

Étudiants

Coline Aubert, Tanguy Chêne, Guillaume Clausolles, Léon Delage, Armelle Exposito, Camille Fiore, Manon Galvier, Caroline Gauthier, Pierre-Baptiste Harrivelle, Claire Martha, Alice Noulin, Martial Obry

Connexion

Mot de passe oublié ?