Programme de rechercheDidactique tangibleConvergences et interactions entre arts et sciences

L’atelier de Didactique visuelle porte un programme de recherche transdisciplinaire : Didactique tangible. Ce programme implique des partenaires français et étrangers, il concerne l’étude des convergences et des interactions entre arts et sciences. Il interroge les dispositifs didactiques depuis l’Antiquité classique jusqu’à l’époque contemporaine à travers l’étude des différents médiums et des possibilités offertes par chacun d’eux pour la transmission du savoir par l’image. Il revendique aussi la dimension appliquée et expérimentale d’une recherche menée avec des créateurs, praticiens du domaine d’étude.
 L’objectif principal de ce programme est de mettre en place, pour les différentes époques et civilisations envisagées, une première typologie de l’image scientifique. Dans un même temps, il s’agit de comprendre comment certains outils didactiques numériques intégrant notamment des interfaces tactiles, questionnent, prolongent et hybrident des pratiques antérieures de médiation par l’image.

Le programme de recherche Didactique tangible comporte deux versants : un versant « recherche fondamentale » articulé autour d’interventions, de séminaires thématiques et de journées d’étude (au nombre de une à deux par année), et un versant « recherche appliquée » ancré concrètement dans le quotidien pédagogique autour de projets individuels ou collectifs menés par les étudiants avec des partenaires extérieurs.

Ce programme est pensé comme modulaire. Chaque module s’attache à traiter une des problématiques constitutives de l’axe de recherche Didactique tangible. Le travail théorique et critique ainsi que les productions visuelles associées sont l’occasion de faire travailler ensemble les équipes pédagogiques et les étudiants des formations partenaires concernées. Un temps fort est organisé dans le cadre des différents modules autour d’une journée d’étude avec des experts invités.
Les porteurs du programme (enseignant en école d’art, universitaires et chercheur au CNRS) sont garants de la cohérence et de l’argumentation historique des problématiques traitées.

L’équipe pédagogique de l’atelier de Didactique visuelle en tout premier lieu, ainsi que les enseignants et les étudiants des différentes formations françaises et étrangères impliquées sont les acteurs du programme de recherche.

Le programme de recherche Didactique tangible ambitionne :
– d’ouvrir à un large public une culture (des pratiques, des enjeux, de l’histoire) des dispositifs de médiation des sciences et de la médecine, en particulier des images ;
– de mettre en synergie les équipes de recherche et de formations partenaires afin de questionner les approches de ces domaines de spécialisation ;
– d’être force de proposition et d’innovation en développant une réflexion prospective sur l’évolution des pratiques professionnelles liées à la communication scientifique et médicale par l’image, en intégrant en particulier des dispositifs didactiques tangibles.

Le programme de recherche Didactique tangible bénéficie du soutien et du financement :
– de la Haute école des arts du Rhin ;
– de l’Université de Strasbourg ;
– du CNRS ;
– du Ministère de la Culture et de la Communication – Direction générale de la création artistique ;
– du Ministère de la Culture – Secrétariat général pour l’aide au développement des partenariats entre la HEAR et l’Université ;
– de la Région Alsace – Programme En Alsace ;
– de l’iCAVS, un programme de recherche lillois autour des Visual Studies porté par l’IRHiS
– du Musée Tomi Ungerer/Centre International de l’Illustration.

Les quatre porteurs du programme de recherche Didactique tangible sont :
Olivier Poncer, professeur titulaire et responsable de l’atelier de Didactique visuelle à la Haute école des arts du Rhin, chercheur associé à l’IRIST (EA 3424 – Institut de Recherches Interdisciplinaires sur les sciences et la technologie) de l’Université de Strasbourg
Martial Guédron, professeur d’Histoire de l’art à l’Université de Strasbourg, rattaché à l’EA 3400/ARCHE (Équipe de recherche en sciences historiques), associé aux travaux des chercheurs d’IRHIS impliqués dans l’axe de recherche « Cultures visuelles » du laboratoire
Catherine Allamel-Raffin, maître de conférences en épistémologie et histoire des sciences et des techniques à l’IRIST (EA 3424 – Institut de Recherches Interdisciplinaires sur les sciences et la technologie) de l’Université de Strasbourg)
Stavros Lazaris, chargé de recherche (CNRS) à l’unité mixte de recherche 7044 « Archéologie et histoire ancienne : Méditerranée – Europe » (ARCHIMÈDE)

 

Présentation de l'atelier de Didactique visuelle de la Haute école des arts du Rhin

Connexion

Mot de passe oublié ?