cnrs222b

BioImage

L’Institut de Biologie Moléculaire des Plantes (IBMP). Créé en octobre 1987, l’IBMP,  Unité Propre du CNRS, est associée à l’Université de Strasbourg et affiliée à son École Doctorale Vie et Santé (ED 414).


L’IBMP est aujourd’hui le premier centre français du CNRS en Sciences du Végétal.
Les végétaux ont de tout temps été un modèle de choix pour étudier le fonctionnement cellulaire. L’activité de recherche de notre institut est dédiée à l’étude des mécanismes fondamentaux de la vie des plantes dont les applications trouvent notamment leur place dans les domaines des biotechnologies ou de la recherche médicale.
L’institut compte quatre départements scientifiques qui couvrent des domaines très variés : l’étude de la biosynthèse de molécules bioactives (impliquées dans l’élaboration de  matériaux, de cosmétiques, d’arômes ou de médicaments) et de leur régulation,  l’étude de virus végétaux (comment à l’échelle moléculaire les virus attaquent-ils les plantes, comment les végétaux se défendent-ils ?), l’exploration des grandes voies de régulation permettant le développement et la reproduction des plantes ainsi que l’adaptation à leur environnement ou encore l’étude de la biogenèse des organites, chloroplastes et mitochondries, indispensables à la production d’énergie des cellules et dont les dysfonctionnements peuvent engendrer des effets fortement délétères quant à la vie cellulaire.
De plus, des plates-formes technologiques de pointe d’analyse de petites molécules, de production de protéines, de séquençage d’ADN ou encore d’analyse bioinformatique interviennent en support des quatre départements de l’IBMP. Enfin, des serres et logettes à environnement contrôlé assurent la production de plus de 200 000 plantes par an et complètent le dispositif scientifique et technique de l’Institut.
En plus de ses 120 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs permanents, l’IBMP accueille chaque année de nombreux doctorants, chercheurs post-doctorants et visiteurs de toutes nationalités ainsi que des étudiants en Master ou en stage de courte durée (BTS, DUT, école d’ingénieurs …).
L’attractivité et la visibilité sont deux priorités de la politique scientifique de l’IBMP qui bénéficie d’une reconnaissance internationale de premier ordre. Au niveau régional, des liens étroits et historiques existent avec nos partenaires Allemands et Suisses, ainsi qu’avec nos collègues du centre INRA de Colmar.
Les axes stratégiques de développement de l’IBMP visent la promotion d’une recherche scientifique d’excellence pour répondre aux défis majeurs de la biologie végétale et de l’avenir de notre planète. Cette stratégie nécessite aussi de former des jeunes par et pour la recherche en leur apportant un encadrement de qualité et en facilitant leur insertion.
Faire de l’IBMP un pôle de compétences incontournable en matière de recherche et d’enseignement en Biologie Végétale est notre défi.


Nos réalisations dans le cadre du programme de recherche Didactique tangible, en particulier pour la documentation du projet Albinus – Collection « Tactile Studies », reposent sur les ressources iconographiques, l’identification et l’étude de plantes de la plateforme BioImage.
Notre approche s’inscrit dans une même logique de valorisation de son fonds documentaire et de sa diffusion auprès de la communauté des chercheurs et du grand public.

Connexion

Mot de passe oublié ?