gabriel_micheletti

Gabriel Micheletti

Gabriel Micheletti est docteur en médecine, spécialiste en neurologie, maître de conférences à la Faculté de Médecine de Strasbourg, peintre et comédien.

(portrait photographique de Klara Beck)
Peintre, médecin, enseignant et comédien, pour accomplir ses quatre rêves d’enfance, organisés (alors, à son propre insu) autour du regard.
Médecin (on regarde le patient en l’examinant) spécialiste en neuropsychiatrie, ancien Maître de conférences en neurophysiologie à la Faculté de médecine de Strasbourg (on regarde les étudiants et on voit s’ils comprennent ce qu’on cherche à leur transmettre), spécialiste en explorations fonctionnelles neurophysiologiques et tout spécialement en électroencéphalographie (où l’on scrute le tracé à la recherche de signes discrets et significatifs) et, dans le domaine de la recherche, de l’organisation neurophysiologique de certains réseaux neuronaux intracérébraux ; peintre et dessinateur autodidacte (regarde le monde, à quelque échelle qu’il soit, et cherche à en rendre compte picturalement en toute conscience, depuis l’âge de 3 ans 1/2) ; comédien (où l’on regarde son partenaire et le personnage que l’on incarne) ; ces quatre activités relèvent de ses aptitudes visuelles et de la nécessité qu’il éprouve de porter sur le monde microscopique ou macroscopique, un regard habité, interrogateur et réflexif.
A publié, en collaboration, une soixantaine d’articles scientifiques portant sur l’épilepsie et les relations entre différentes structures intracérébrales impliquées dans l’épilepsie et la maladie de Parkinson. A présenté une vingtaine d’expositions personnelles (parmi lesquelles : Musée d’art Moderne de Strasbourg, CEAAC, Musée Würth à Erstein) et participé à autant d’expositions collectives, essentiellement à Strasbourg. Certaines de ses pièces figurent au Musée d’Art Moderne et contemporain de Strasbourg (Cabinet graphique, 1977 et 1986), au FRAC Alsace (1985 et 1990), au FRAC Corse (1990) et dans la collection Würth (1972). A tenu différents rôles dans La Cagnotte de Labiche, Antigone de Sophocle, Les Sorcières de Salem d’Arthur Miller, Les Femmes Savantes de Molière, Le voyage dans la lune d’Offenbach, 3X3 Vœux de Jacques Jouet. Participe régulièrement au doublage de documentaires pour ARTE.
Ainsi, jour après jour, semaine après semaine, année après année, il est à travers le regard, peignant ou disant, pinceau/crayon ou voix, à la recherche d’un épuisement du désir — ce serait le néant — que rien jamais, et heureusement, ne permet d’atteindre. Tant qu’il vit, il mène cette quête et tant qu’il mène cette quête, il vit.

Connexion

Mot de passe oublié ?